US Open : Lauréat, Carlos Alcaraz accède à 19 ans à la place de n°1 mondial

Posted on

Une page d’histoire. Écrite par un phénomène. Un monstre de précocité, de solidité, de vaillance. Carlos Alcaraz 19 ans est, au terme d’un tournoi étourdissant, allé au bout de son rêve. Vainqueur de son premier titre en Grand Chelem 6-2, 2-6, 7-6 (7/1), 6-3 en 3h20 contre le solide et valeureux Norvégien Casper Ruud. Un plaisir doublé par la place de n°1 mondial.  

Rien ne ressemble à une finale. Le combat est physique et psychologique. Carlos Alcaraz en a traversé tous les aspects. Porté par l’euphorie, sonné par la fatigue. Au bout du bras de fer, l’Espagnol (19 ans ; tête de série n°3) est venu à bout de la résistance du Norvégien Casper Ruud (tête de série n°5) qui aura, en 2022, été battu en finale de Roland-Garros par Rafael Nadal, avant de s’incliner en finale de l’US Open contre Carlos Alcaraz.

Carlos Alcaraz devient le deuxième plus jeune joueur vainqueur de l’US Open, derrière l’Américain Pete Sampras sacré en 1990 (à 19 ans et 28 jours). Et il s’inscrit comme le plus jeune joueur à se hisser à la place de n°1 mondial depuis l’élaboration du classement (en août 1973). Il efface l’Australien Lleyton Hewitt (20 ans et 9 mois en 2001). Il fait mieux que Marat Safin (20 ans et 10 mois en 2000) ou John McEnroe (21 ans et 1 mois en 1980), lors de leur accession au sommet du classement mondial. Il devancera, ce lundi, Casper Ruud : «Je suis content de ce n°2, je vais continuer à me battre…», a résumé le Norvégien.

Carlos Alcaraz qui a effacé 2 balles de 2 manches à 1 en finale, a sauvé une balle de match en quarts de finale, a escaladé trois matches en cinq sets pour parvenir en finale (contre le Croate Marin Cilic en 8es de finale, l’Italien Jannik Sinner en quarts et l’Américain France Tiafoe en demi-finales) rejoint le Suédois Stefan Edberg, le dernier à avoir remporté des matches en 5 sets (quarts de finale, demi-finale et finale) avant de lever la coupe à New York en 1992 (Agassi, en 2005, s’était incliné en finale). L’Espagnol poursuit son ascension éclair. Les bonnes fées lui promettaient le meilleur depuis longtemps. Il l’a vite décroché. Lors de la remise des trophées, il a résumé : «J’en ai longtemps rêvé, être n°1, remporter un titre du Grand Chelem. J’ai travaillé très dur. C’est dur d’en parler, il y a trop d’émotions, cela se bouscule… Je n’ai que 19 ns, c’est très particulier. J’avais dit que ce n’était pas l’heure d’être fatigué. En finale de Grand Chelem, on doit tout donner. Tout ce que l’on a encore.»

Il s’inscrit comme le 4e Espagnol à accéder à la place de n°1 mondial après Carlos Moya (en 1999) , Juan Carlos Ferrero (son entraîneur, en 2003) et Rafael Nadal (en 2008). Comme Carlos Moya (mars 1999), Andre Agassi (juillet 1999) et Pete Sampras (2000), il a escaladé le classement pour passer directement de la 4e (il était tête de série n°3 à New York) à la 1ere place mondiale.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services